Avertir le modérateur

18/02/2014

Manger tue

BOUFFE.jpg


Par Olivier Blond, Directeur éditorial Fondation GoodPlanet

Dimanche 2 février a eu lieu le Super Bowl, la finale de la ligue de football américain. Durant cette seule journée, les téléspectateurs américains ont mangé 1,3 milliards d’ailerons de poulet.

C’est un nombre dément, difficile à se représenter concrètement, mais qui illustre combien notre société et notre vie quotidienne reposent sur le massacre à grande échelle des animaux. Combien est-ce que cela fait au niveau de la planète ? La FAO ne compte pas en nombre d’animaux mais en tonnes de viande. 301 millions en 2012. Dont environ 100 millions de tonnes de volaille, soit … 86 milliards de poulets, 4 milliards de canards et 1 milliard de dindes tués en une année.

Chacun est plus ou moins au courant, et chacun peut se faire une idée de la réalité d’un abattoir, même si les images sont rares. Mais en général, on change vite de sujet. On détourne mentalement les yeux de ce sujet inconfortable.

D’une certaine manière, c’est comme avec le tabac. Chacun sait que c’est un poison, c’est marqué sur chaque paquet de cigarette : « Fumer tue ». Il y a des images atroces de poumons nécrosés, de bouches déformées, … mais cela n’empêche personne de prendre une cigarette et de l’allumer. Eh bien, Manger tue. Et manger tue même dans des conditions terribles, dans la quasi totalité des cas – il existe des éleveurs qui, à contre-courant des pratiques usuelles, font très attention aux conditions de vie de leurs animaux, et à la manière dont ils les tuent. Manger de la viande, c’est donc, dans la plupart des cas, participer un peu à ce système infernal. Chacun le sait mais cela n’empêche pas grand monde de croquer dans un steak.

Pour autant, condamner celles et ceux qui mangent de la viande est à la fois déplacé et contre-productif. D’abord parce que juger les autres est une posture faussement confortable. Mais aussi, et surtout, parce qu’il ne s’agit pas d’être ou de ne pas être végétarien. Ce n’est pas une question en tout ou rien. Manger un peu moins de viande, ce serait déjà bien. Et encore une fois, il existe des éleveurs exemplaires.

Comme avec les cigarettes, les habitudes de pensée font long feu. Comme pour la cigarette, aussi, les forces démesurées des lobbys freinent les changements. Et chacun sait aujourd’hui à quel point l’industrie du tabac a faussé le débat public. Mais les mentalités changent : allumer une clope au milieu d’une salle de classe n’est plus possible aujourd’hui ; c’est même choquant. Alors que c’était normal il y a 20 ans.

Reste que dans un pays de gastronomie comme la France, où le repas n’est pas seulement une activité biologique nécessaire, mais un fondement de notre vie collective, il faudrait pouvoir réfléchir et discuter de notre nourriture et de la manière dont elle est produite. Or, c’est étonnamment difficile. On passe vite pour un hurluberlu quand on discute en société du végétarisme.

La question de notre alimentation et du statut de l’animal commence doucement à sortir des limbes de notre esprit ou du débat public. C’était, entre autres, l’un des enjeux et l’un des intérêts du colloque « Nous et l’Animal », organisé par Ecolo-Ethik au Sénat (dans lequel Yann Arthus-Bertrand est intervenu, parmi de nombreuses personnalités).

A cette occasion, Yann a annoncé avoir écrit une lettre au Président de la République François Hollande, pour lui proposer, pendant la grande conférence internationale sur le climat qui se tiendra à Paris en 2015, de symboliquement changer l’alimentation des délégués : de faire des buffets végétariens, bio et local.

Car pour reprendre les mots de Rajendra Pachauri, co-président du GIEC et à ce titre prix Nobel, le geste le plus efficace et le plus simple que peut faire chaque citoyen pour lutter contre le réchauffement climatique est de manger un peu moins de viande chaque semaine.

Ce prochain sommet international de 2015 serait non seulement l’occasion de l’affirmer haut et fort, mais aussi de le mettre en pratique.

Lire le billet sur le site de Goodplanet

 

Commentaires

Ah mince, le titre est trompeur.

Manger tue...
...des poulets.

Donc désolé, mais je m'en fout. Les poulets ça se mange.
Surtout que manger fait vivre (les poulets).
Ils ne seraient pas nés si c'était pour ne pas finir en nuggets, donc finalement ils peuvent nous être reconnaissants.

Écrit par : Boby | 18/02/2014

manger tue !
et crever de faim aussi ! ! !

Écrit par : totor101 | 18/02/2014

De toute façon...

VIVRE TUE !

Écrit par : Seb | 18/02/2014

J'ai toujours du mal avec ces sujets en effet.
1 oui des poulets sont tués. Mais techniquement parlant, ils sont nés pour ça.
2 oui tuer c'est sale. Vous avez déjà vu un carnivore tuer un autre ? Ou un hamster tuer ses petits en surnombre ? (oui pour les deux pour moi). Ce n'est pas propre.
3 vivre, autrement qu'en survivaliste absolu, détruit la nature. Et salement. Je prends souvent l'exemple des terres rares au cœur des énergies vertes, mais là curieusement, personne ne veut voir à quel point c'est malsain.
4 les champs, même les bio, détruisent la nature. Ce sont des constructions artificielles détruisant à jamais des écosystèmes. Et je ne parle même pas de tous les produits nécessaires (pas forcément les pesticides, vu le bio, mais pour récolter, voire transporter, enfin pour transformer).
5 des scientifiques ont montré que les fruits et légumes réagissent à toute agression pendant plusieurs jours après leurs cueillette. Il n'y a pas de système nerveux, certes, mais c'est une réaction très proche de ce qu'on connaît comme la douleur (oui les fruits/légumes sont encore des matières vivantes quand on les mange). La plupart des gens ne veulent pas admettre que les plantes ne sont pas totalement inertes (les tournesols qui tournent pour avoir le soleil, les acacias qui communiquent entre eux quand les girafes arrivent...).

Cependant il ne faut pas croire que je voue un culte à la viande. L'homme moderne (principalement occidental) mange trop de viande. C'est un fait. Et même si je fais attention et que je n'en mange pas tous les jours, je sais que j'en mange encore trop. En revanche vu le nombre d'outils de chasse retrouvés chez les ancêtres de l'Homme moderne, il faut se rendre à l'évidence. Manger de la viande c'est naturel (manger de la viande aussi grasse que celle actuelle probablement moins). Et de tout temps, en tout lieu, pour toute espèce tuer a été une activité salissante. Bienvenue dans la vraie vie de monde réel où la nourriture n'apparaît pas toute prête dans l'assiette.

Et seb a raison. Vivre tue.

Écrit par : Olivier | 18/02/2014

J'ai rien contre les vegetariens, vegetaliens ou autres vegans...
mais pour LEUR bien, qu'ils arretent d'essayer de convaincre les autres. En effet, si le monde entier mange végétarien, on aura pas assez de surfaces agricoles pour nourrir tout le monde, notamment en plantes proteinées. Surtout s'il faut faire du bio...
J'essaye de manger plus sain plus bio, et moins de viande, mais j'ai conscience que c'est facile pour moi dans un pays aisé, c'est une fxette de riche que je fais, je sais que si tout le monde fait comme moi, les populations les moins aisées de la planete creveront de faim... ou bien, elles eleveront des poulets...

tout extreme est mauvais....

Écrit par : seb | 18/02/2014

Pour répondre à Body, les poulets auraient sûrement mieux fait de ne pas naitre justement si leur vie n'est que souffrance ! C'est facile en tant que consommateur de s'intéresser seulement a son bien être, et si tu étais né poulet justement..? Là tu serais content que quelqu'un fasse quelque chose pour que tu ne souffres pas le martyr. Donc le titre de l'article t'as interpellé seulement parce que tu voulais qu'on t'informe sur ta santé, ta petite personne, dommage pour toi on parle des autres, du monde qui t'entour, bien moi égoïste il me semble... Moi ça me fait vraiment peur de voir à quel point les gens ne pense qu'à leur petite personne, c'est quelque chose que je ne conçoit d'ailleurs vraiment pas. Je me sens pourtant bien impuissante, même si ce n'est pas l'énergie et la volonté de convaincre les gens qui me manque. Une prise de conscience d'impose !!

Écrit par : RATTEZ | 18/02/2014

Et deuxième réponse pour Seb, là où tu fais erreur c'est que plus de 55% de l'agriculture sert à nourrir les élevages pour fabriquer de la viande et non à l'agriculture humaine (moins de 45%) donc bien sûr qu'on pourrait nourrir la planète avec seulement des végetariens et la surface de terre exploitable n'est pas un facteur limitant. Là n'est pas forcément le problème, je ne suis pas végétarienne, et ne suis pas non plus pour les pratiques extrêmes qui bannissent toutes les viandes, il faut juste se remettre en question par rapport à notre consommation de viande à la fois pour notre santé, notre environnement et le bien être des animaux envers qui on devrait avoir de la reconnaissance pour le seul fait de nous permettre de manger. Je suis en école d'ingénieur en agronomie, j'étudie tout ça (je ressors justement d'une conférence sur le sujet) et il y a beaucoup de solutions il faut juste affronter le problème et se sentir concerné plutôt que de nier toute implication, on considérant que "c'est comme ça et puis c'est c'est tout, faut bien qu'on bouffe quoi ! " On ira pas loin comme ça et c'est vraiment dommage :(
Bonne soirée

Écrit par : RATTEZ | 18/02/2014

Mieux vaut tard que jamais, raison pour laquelle j’essaie de répondre à l'ensemble de vos commentaire.
Ce très extravagant tous vos point de vue.
Mais seulement je voulait que vous sachiez qu'en écologie on m'a appris par mon Professeur que toutes ces choses se font pour qu'il ait de l'équilibre dans la nature. Si non, il y a des espèces à multiplication rapide en un temps record. Et donc s'il ne sont pas aussi consommées ils envahiront l'espace et l'homme aurait du mal à survivre. Et c'est d'ailleurs ce qui se passe chez nous ici en Afrique précisément en RD Congo, où les phacochères, les éléphants, les chimpanzé, les singes, etc. envahissent les champs de culture et dévorent tous sans rien laissé. Et donc si les poulets ne sont pas aussi réduit par la consommation, et bien, ils feront la même choses, parce que n'ayant plus de nourriture ils ses mettront à ravagé les champs et changé leur régime alimentaire.
Il en est de même avec les espèces végétales, qui, lorsque tout le monde se convertis en végétarien, mais vous même imaginé les conséquences. Il n'y aura pas assez d'espace pour produire une quantité satisfaisant l'humanité entière; bien pire encore, le sol qui n'est qu'un substrat contenant des éléments nutritifs pour les plantes en quantité limité va se détérioré et les agriculteurs ses tournerons toujours vers l'agriculture intensif où il est observé une utilisation sans précédent d'engrais, pesticide, insecticides, fongicides, rondenticide, etc. bref des produits chimiques qui à long terme nous amène des effets indésirable. Eh! n'oublie pas aussi que même cela conteste la théorie de Rajendra Pachauri selon les quelles 70% des gaz à effet serre sont d'origine anthropique et donc il faut que l'homme réduit considérablement ses actions sur la nature en particulier sur les espèces végétales qui contiennent en majorité les éléments constitutifs de gaz à effet de serre qui sont libérés une fois la plante est détruite.
Donc la bible déclare comme Paul le dit dans corinthien, qu'il y a deux choses qui sont opposées l'une à l'autre faisant à ce qu'il n'y ait pas de tranquillité dans l'homme. Donc sur terre, il n'y a pas de paix véritable. Il n'y aura de paix que lorsque nous serrons de l'autre côté du temps. Et, cela est aussi fonction de notre vie ici sur terre, car les serviteurs du malin iront vers une souffrance éternel et seul les vraies enfants de Dieu iront vers lui pour recevoir la vraie paix longtemps désiré et cherché sur terre.
Je vous exhorte pas à trop mangé de la viande, moins encore à trop mangé des espèces végétales si non tous excès nuit.
Donc cherché simplement que l'équilibre que Dieu lui même a établi sur terre puisse demeuré ainsi aussi longtemps que nous vivrons ici sur terre.
Paix à tous et que la grâce du Seigneur Jésus Christ soit avec vous tous.
Excellente journée.

Écrit par : Joseph | 19/02/2014

"...les poulets naissent pour être tués.." : comment peut-on être aussi crétin ?!?

Écrit par : GOI23 | 20/02/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu